Accueil » Blog » Le verdict de l’infertilité

Le verdict de l’infertilité

verdict infertilité

Le jour où le verdict de l’infertilité est tombé.

Avril 2019. J’attends dans la salle d’attente de la gynécologue, la boule au ventre. Je vais enfin savoir ce qui cloche et pourquoi nous n’arrivons pas à avoir d’enfant. Je sais déjà que j’ai un soucis à au moins une des deux trompes. Mais ce jour-là, je vais également savoir si reste du bilan d’infertilité ne révèle pas d’autres anomalies.

Ce rendez-vous s’est très mal passé. Dans la salle d’attente, j’ai osé demander poliment combien de minutes de retard elle aurait approximativement. Il était 9h20, on était déjà à plus d’une ½ h de retard et je devais accompagner mon fils à une activité qui commençait peu après. Elle a répondu sèchement : « on n’est pas chez le coiffeur ici Madame ». Puis elle s’est tournée vers sa patiente en lui demandant pour combien de temps elle en avait, de manière très humiliante.

Quand elle m’a enfin fait entrer dans son cabinet elle m’a annoncé froidement que je n’avais pas une mais 2 trompes bouchées. Je me suis effondrée, j’avais l’impression qu’elle me disait que je n’aurais plus jamais d’autres enfants. Elle m’a à peine regardée, a imprimé des ordonnances sans un mot. Elle m’a dit qu’il fallait me faire opérer, sans même m’expliquer ce qu’était une cœlioscopie. Sans grande conviction, elle m’a juste dit que ça marchait une fois sur 2 et que ça finirait sûrement en FIV.

Erreur n° 1 :

Aller seule avec mon fils de 5 ans à ce rdv, sans mon mari qui était au travail. Cette mauvaise expérience m’a appris qu’il valait mieux être 2 à ces rdv, déjà parce que ce projet se fait à 2 mais aussi car on n’entend pas la même chose, en tout cas pas de la même manière. Puis ça nous évite de répéter tout ce qui s’est dit lors de cette consultation.

Erreur n° 2 :

Ne pas être partie quand elle m’a infantilisé et humiliée. J’ai failli partir mais je tenais absolument à savoir le verdict. Je suis restée, mais très en colère, très vulnérable aussi. Je n’ai jamais remis les pieds dans ce cabinet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *