C’est quoi, une doula ?

Le mot doula vient du grec ancien, il signifie servante de la femme.

C’est une femme qui accompagne de manière non médicale les femmes, les couples, mais également la fratrie, l’entourage dans toute la période qui englobe la naissance. C’est un soutien moral, émotionnel et psychologique qui apporte sérénité et confiance pendant toute cette période. La doula accompagne : 
– Des femmes ou des couples en projet d’enfant, ou en difficulté pour concevoir (infertilité, parcours PMA, adoption).
– Des femmes enceintes, pendant toute la période de la grossesse, en complément de son équipe médicale.
– Les parents pendant l’accouchement à domicile ou en maternité quand c’est possible.
– Elle est aussi formée pour soutenir et aider le couple lors d’une fausse couche, IMG, IVG, dépression post-partum.
– Tout l’entourage proche des nouveaux parents en post-partum immédiat, en apportant son aide concrète à domicile (repas, rangement, ménage, soutien à l’allaitement, massage, etc.) puis dans les premiers mois du bébé.

Et Fertility doula, alors ?

En France, 1 couple sur 6 a des difficultés à concevoir. Durant un parcours de Procréation Médicalement Assistée éprouvant pour les futurs parents, le suivi émotionnel manque parfois cruellement. Le rôle de la Fertility doula, c’est :

• D’être à l’écoute des futurs parents, connaître leur histoire, tout leur parcours de conception naturelle ou de PMA.
• Transmettre les ressources dont ils ont besoin, mettre en lien avec d’autres médecins, sage-femme, thérapeutes, etc.
• Les aider à trouver des solutions, à faire des choix éclairés, en conscience.
• Leur proposer des exercices et des outils pour mieux vivre le parcours, en m’adaptant à leurs besoins (méditation, visualisation, observation du cycle féminin, lien dans le couple, rituels…)
• Insuffler un sentiment de confiance et d’écoute bienveillante à chaque étape du parcours.

Podcast

Quand j’ai connu l’infertilité, les podcast ont été pour moi une grande source d’apaisement : j’écoutais des témoignages de femmes qui vivaient ou avaient vécu des épreuves similaires et je me sentais beaucoup moins seule. J’ai eu l’immense chance de participer à 2 épisodes de podcast, créés par deux filles qui œuvrent elles aussi pour que l’infertilité soit un sujet moins tabou et mieux pris en compte. Le premier est celui de Coralie : dans Vouloir un bébé, on parle de l’infertilité secondaire, de coup du hasard, de mieux s’écouter, se laisser guider par la vie. Dans le deuxième, Le trimestre 0 par Aurélie du compte Mon Arbre pour la Vie, on explique ce qu’est une doula de la fertilité, son rôle, quand faire appel à elle, etc. Ces épisodes sont disponibles sur toutes les plateformes d’écoute.