Accueil » Blog » Le bilan d’infertilité

Le bilan d’infertilité

bilan infertilité

L’heure du bilan

En février 2019, on se résigne à faire le bilan d’infertilité pour savoir s’il y a une cause médicale qui entre en jeu. On y va un peu à reculons…

Heureusement, à cette époque je travaille à mon compte et arrive facilement à m’organiser. Il faut faire les prises de sang très tôt le matin. Les échographies sont à réaliser à des dates bien précises, en fonction du cycle de la femme. Il faut ensuite faire la fameuse hystérosalpingographie (examen pour vérifier l’état de l’utérus et des trompes de Fallope).

L’hystérosalpingographie

Je crois que je me souviendrais de ce jour toute ma vie, celui de la radio des trompes. Je me retrouve à moitié nue couchée sur une table devant deux radiologues (hommes). Ils commencent à injecter un produit de contraste via une sonde dans mon utérus et je ressens une immense douleur. J’ai l’impression qu’il y a un problème mais ils ne me parlent pas. Je panique. Ils continuent à s’acharner mais je comprends qu’ils n’arrivent pas à passer la sonde ou le produit. Je pleure de douleur et n’arrive pas à rester immobile. J’ai l’impression qu’on m’enfonce un couteau dans les entrailles. Ils me demandent de bloquer ma respiration pour faire les clichés. Enfin, au bout de quelques minutes qui m’ont parue interminables, l’examen se termine. L’un d’eux m’annonce froidement que j’ai une trompe bouchée avant de me dire d’aller me rhabiller. Merci, au revoir.

Je retrouve mon petit garçon qui m’avait sagement attendue avec un dessin animé à l’accueil, avec les secrétaires. J’essaye de cacher mes larmes. Cet examen n’est pas si douloureux pour chaque femme. C’est un ressenti propre à chacune, mais pour moi ça a été un traumatisme.

J’aurais aimé avoir une doula de la fertilité…

Sur le moment, je n’ai trouvé personne à qui demander si c’était normal d’avoir eu si mal. Et ce que voulait dire « trompe bouchée ». J’aurais aimé pouvoir en parler à quelqu’un d’autre que la gynécologue. De plus, je n’avais pas le feeling avec elle. Quelqu’un qui aurait pu me rassurer, ou juste m’écouter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *